mardi 6 novembre 2012

Prix Médicis 2012

Féerie générale pour une rétrospective du Congo...


Le Prix Médicis 2012 vient sacrer une jeune auteure, Emmanuelle Pireyre, pour son roman "Féerie générale", paru aux éditions de L'Olivier. 

Née en 1969, cette lectrice insatiable avait commencé à publier ses premiers textes dans des revues littéraires. C'est ensuite la maison Maurice Nadeau qui publie "Congélations et décongélations, et autres traitements appliqués aux circonstances" en 2000. 

Dans la dernière sélection du Prix Médicis 2012, il restait encore en lice des poids lourds, dont Patrick Deville, avec "Peste et choléra" (Seuil), qui vient d'obtenir le Prix Fémina, et Philippe Djian, avec "Oh !" (Gallimard).
Dans ce roman-collage, l'auteur évoque la société contemporaine à travers des pastiches de discours portant sur la question du voile, le rôle de l'argent, le bonheur écologique ou encore la démilitarisation de l'Europe.
Emmanuelle Pireyre est née en 1969 et vit à Lyon. Elle a publié "Congélations et décongélations", "Mes vêtements ne sont pas des draps de lit" (Maurice Nadeau, 2000 et 2001), et "Comment faire disparaître la terre ?" (Seuil, 2006). Elle produit aussi des formes mixtes avec vidéo présentées dans des lectures publiques, et est l'auteur d'une pièce de théâtre, "Laissez-nous juste le temps de vous détruire".
Retrouvez, prochainement, Emmanuelle Pireyre dans les bibliothèques du réseau Caracol et sur le portail Samarcande.

Le Prix Médicis du roman étranger vient couronner "Rétrospective" (Calmann-Lévy/Grasset), d'Avraham B. Yehoshua.

A l'occasion d'une rétrospective à Saint-Jacques-de-Compostelle qui lui est dédiée, le réalisateur israélien Yaïr Mozes retrouve Ruth, l’actrice qui fut sa muse et à cause de qui il a rompu avec Saül Trigano, son scénariste. Il revoit ses premiers films et reconsidère tout ce qui a fait son parcours… Prix du meilleur livre étranger 2012 (roman).
Avraham B. Yehoshua, né à Jérusalem en 1936, a été récompensé par une dizaine de prix internationaux et surtout par le prestigieux Grand Prix de Littérature d'Israël pour l'ensemble de son oeuvre.
Il a su conquérir le public français avec notamment "L'Amant" (1979), "Un divorce tardif" (1983), "L'Année des cinq saisons" (1990), "Monsieur Mani" (1992), "Voyage vers l'an mil" (1998), "La Mariée libérée" (2003) et "Le Responsable des ressources humaines" (2005), tous publiés chez Calmann-Lévy.
Retrouvez Avraham B. Yehoshua dans les bibliothèques du réseau Caracol et sur le portail Samarcande.

Enfin, le Prix Médicis Essai revient à David Van Reybrouck pour "Congo, une histoire" (Actes Sud).

L'auteur est parti à la rencontre de Congolais pour connaître leur histoire et celle de leurs ancêtres, afin de dresser une histoire complète du pays depuis 1870 jusqu'à 2010, de l'ère précoloniale à la période coloniale puis celle de l'indépendance. Prix du meilleur livre étranger 2012 (essai)
David Van Reybrouck est né à Bruges en 1971. Il a étudié l'archéologie, l'histoire et la philosophie à l'université de Louvain puis à Cambridge. Il est titulaire d'un doctorat de l'université de Leyde.
Ecrivain, romancier, homme de théâtre, il est également journaliste, "Congo. Une histoire" est le troisième livre de David Van Reybrouck après "Le Fléau" en 2008 et "Mission suivi de L'Ame des termites" en 2011.
Retrouvez David Van Reybrouck dans les bibliothèques du réseau Caracol et sur le portail Samarcande.
Victor de Sepausy


Sources : ActuaLitté et Électre - 6 novembre 2012



Et retrouvez aussi toutes ces actualités dans la rubrique « Actualités du livre » du site Escapages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire