jeudi 29 mai 2014

Moments à lire : Tartes aux pommes et fin du monde



Siaudeau, Guillaume
Tartes aux pommes et fin du monde
Paris : Alma éditeur, 2013
(Roman)
978-2-36279-073-7

Bibliothèque centrale du Brabant wallon (FWB) - Myriam

Le narrateur dont on ne connaît pas le nom est mis en valeur par son esprit vif à se raconter des histoires. Des histoires drôles, mais derrière celles-ci se cache une profonde solitude. Il fait partie des millions d’hommes qui ont la nostalgie de leur petite enfance heureuse. Les années passent et malheureusement, cet homme sera confronté à des événements marquants, le blessant, le torturant au point de plonger dans une profonde dépression. Cet ouvrage est le miroir de nombreux humains qui vivent cette obscurité qu’est la vraie vie avec ses joies, ses peines et ses douleurs. Un geste irréparable pourrait anéantir les écorchures que ressent le personnage, ce narrateur sans nom, qui pourrait être n’importe qui d’entre nous. Mais la vie ne vaut-elle pas plus que le passage violent vers le coin obscur ? La vie, par de brefs instants de bonheur va –elle remporter ce fameux combat ? Ce court roman de 141 pages aborde une réflexion unique sur ce que chacun peut ressentir au cours de moments noirs de leur vie. L’écriture est simple, mais complète. Nous ressentons directement la problématique du narrateur et son mal-être, son mal vécu. Ce livre vaut la peine de vivre.

mercredi 28 mai 2014

Moments à lire : Jardinière du Seigneur



Lériadec, Yves
Jardinière du Seigneur
A. Carrière, 2013
978-2-84337-721-1

Bibliothèque centrale du Brabant wallon (FWB) - JLC


Voilà pour le moins un coup de foudre dans un lieu insolite. Le héros, étudiant, tome amoureux d’une jeune femme disposant des fleurs dans l’église Saint-Séverin. Dans cette église, de la voir, il l’aimait déjà. Son nom, in ne sait. Mais une annonce aux valves de l’église pour la rendre plus belle, propose de rejoindre les Jardinières du Seigneur. Elle sera sa Jardinière du Seigneur mais un rival vient troubler leur idylle. Entrée en religion, la jeune femme coupe cour à toute velléité. Plongé dans le travail, de l’Inde au Pérou en passant par l’Afrique du Sud, le héros nous emmène dans une histoire d’amour nomade et poétique. Une écriture tout en sensibilité, un rythme sobre et rythmé. Un joli roman sur l’amour.


dimanche 25 mai 2014

Prix Maison de la presse 2014

Le réveil, le cœur et François...



Le prix Maison de la presse a été décerné à François d’Epenoux pour son roman "Le réveil du cœur" paru aux éditions Anne Carrière. 
Quand le vieil homme accepte de garder Malo, son petit-fils, ce n'est pas de gaieté de coeur. Pourtant la magie va opérer entre le misanthrope solitaire et cet enfant de 6 ans.
François d'Epenoux est l'auteur de plusieurs romans. "Deux jours à tuer" et "Les Papas du dimanche" ont été respectivement portés à l'écran par Jean Becker et Louis Becker.

L’an dernier, Agnès Ledig avait remporté le prix avec "Juste avant le bonheur" paru chez Albin Michel.


Retrouvez François d'Epenoux dans les bibliothèques du catalogue Caracol et sur la plateforme Samarcande.


Sources : Livres hebdo et Électre - 22 mai 2014

Et retrouvez aussi toutes ces actualités dans la rubrique « Actualités du livre » du site Escapages...

samedi 24 mai 2014

Prix Simone Veil 2014

Pascale et la robe, Emmanuelle et la marquise...



Deux romancières sont couronnées :

Pascale Hugues avec "La Robe de Hannah. Berlin 1904-2014" paru aux Arènes.

La journaliste française, vivant à Berlin depuis 20 ans, retrace les événements ayant eu lieu dans sa rue de l'ancien Berlin-Ouest, depuis son percement en 1904, et fait le portrait d'habitants de la rue. 
Après avoir travaillé pour Libération, Pascale Hugues est correspondante, du Point à Berlin. Elle est l'auteur de "Marthe et Mathilde" (Les Arènes), qui a rencontré un grand succès de part et d'autre du Rhin. "La robe de Hannah" est déjà un best-seller en Allemagne.

Retrouvez Pascale Hugues dans les bibliothèques du réseau Escapages et sur la plateforme Samarcande.


Emmanuelle de Boysson pour "Oublier Marquise" édité chez J’ai Lu.
 
Au début du XVIIIe siècle, Marquise est mariée à Armand de Belle-Isle et mère de deux enfants. Lorsqu'elle rencontre le jeune Watteau, celle qui rêvait d'une carrière artistique tombe éperdument amoureuse. Il l'initie à l'art et aux fêtes galantes et elle le suivra jusqu'à sa mort prématurée, en 1721. 
Journaliste et critique littéraire, auteur d'une quinzaine d'ouvrages, dont "Les Grandes Bourgeoises", "Le Salon d'Emilie" et "La Revanche de Blanche", Emmanuelle de Boysson est présidente du prix de La Closerie des Lilas. "Oublier Marquise" est le dernier tome de la trilogie "Le temps des femmes"

Retrouvez Emmanuelle de Boysson dans les bibliothèques du réseau Escapages et sur la plateforme Samarcande.

Les prix seront remis par Jean Veil et Gonzague Saint-Bris pendant le 6e Salon des Femmes de lettres, parrainé par Jean-Marie Rouard, dans les locaux du Cercle National des Armées à Paris.

Sources : Livres hebdo et Électre - 21 mai 2014

Et retrouvez aussi toutes ces actualités dans la rubrique « Actualités du livre » du site Escapages...

vendredi 23 mai 2014

Moments à lire : Corpus equi

Ducret, Diane
Corpus equi
Perrin, 2013
978-2-262-04244-8

Bibliothèque centrale du Brabant wallon (FWB) - JLC

Auteur de l'excellent ouvrage en deux tomes, Femmes de dictateurs, Diane Ducret nous propose son premier roman mi autobiographique mi imaginaire. Dans sa jeunesse, l'auteur fut un des espoirs de l'équipe de France de compétition équestre quand une chute la laissa par terre avec la prédiction des médecins qu'elle ne marcherait plus. Mais à force de volonté, elle retrouva l'usage de ses jambes. Au fil des chapitres, le roman mêle la relation que les hommes ont eut pour leurs chevaux - Alexandre le Grand et Bucéphale, Ramsès II et ses chevaux, Incitatus et Caligula, Pégase, Bartabas et Zingaro... - et la relation fusionnelle que l'auteur entretient avec son cheval. Au travers des mots, on sent la puissance des sentiments qu'elle leur porte. N'ayant aucune attirance particulière pour les chevaux, je trouve que cet ouvrage est une très belle ode au monde des chevaux de de leurs amoureu(x)ses.





jeudi 22 mai 2014

Moments à lire : Arvida


Archibald, Samuel
Arvida
Phébus, 2013
(Littérature française)
978-2-75829-0967-1

Bibliothèque centrale du Brabant wallon (FWB) - Myriam

Quatorze histoires d’Arvida et d’ailleurs. Des histoires épouvantables et drôles mettant en scène des animaux, des maisons hantées, des rituels barbares et de jeunes filles innocentes. L’auteur retrace son destin d’écrivain et enchante les lecteurs par des mots simples qui traduisent un sujet : la communauté. Un mélange de fantastique et de traditions régionales mêlées par des souvenirs d’enfances. La maîtrise de l’écriture actionne sans hésitation un plaisir saisissant. Samuel Archibald est né en 1978 à Arvida. Il quitte le Saguenay après le déluge de 1996 et s’installe à Montréal juste à temps pour le verglas massif de 1998. Il passe l’essentiel des dix années suivantes à étudier, et vit en Europe de 2007 à 2009. Depuis son retour au Québec, il donne des cours à l’UQAM sur le roman policier et de science-fiction, le cinéma d’horreur, les jeux vidéo et la culture populaire contemporaine.

lundi 19 mai 2014

Moments à lire : Les premières fois



Laforge, Eric
Les premières fois
Lamiroy, 2013
978-2-87595-000-0

Bibliothèque centrale du Brabant wallon (FWB) - JLC


Connu comme animateur radio, l’auteur nous propose un recueil d’histoires courtes du quotidien : « les premières fois » que tout un chacun a vécu : la première fois qu’on a vu la mer, la première fois d’être monté à vélo, le premier doudou, la première cuite, la première présentation pour un travail… On s’y reconnaît, pas toujours, mais ces textes nous font repenser à nos « premières ». Un ouvrage court, sympa, drôle, sans prétention.

vendredi 16 mai 2014

Prix Landerneau polar 2014

Hervé après la guerre...



Le prix Landerneau polar 2014 a été attribué à "Après la guerre" d’Hervé Le Corre paru chez Rivages.
Dans le Bordeaux des années 1950, alors que de jeunes appelés partent pour l'Algérie, des événements violents ont lieu autour du commissaire Darlac, qui s'est compromis pendant l'Occupation. Prix Point du Polar européen 2014.
Hervé Le Corre est révélé au public par "L'Homme aux lèvres de saphir" (Prix Mystère de la critique), il remporte tous les suffrages avec "Les Coeurs déchiquetés" (Prix Mystère et Grand Prix de Littérature policière).
Il vit dans la région de Bordeaux où il enseigne.

Retrouvez Hervé Le Corre dans les bibliothèques du catalogue Caracol et sur la plateforme Samarcande.


Sources : Livres hebdo et Electre - 14 mai 2014


Et retrouvez aussi toutes ces actualités dans la rubrique « Actualités du livre » du site Escapages...

jeudi 15 mai 2014

Moments à lire : Il Baboo



Macaux, Ivan
Il Babbo
Stock, 2013-10-15
(Bleue)
978-2-234-07416-3

Bibliothèque centrale du Brabant wallon (FWB) - Myriam


Il Babbo parcourt les routes de France, entre la Côte d'Azur et Paris. Assis à son côté, son fils se remémore le destin tumultueux de cet homme hors du commun, mi-escroc, mi-idéaliste. Le père et son enfant à peine sorti de l'adolescence s'observent sans parvenir à se cerner l'un l'autre. Premier roman. Malgré ma sympathie (thème intéressant) pour ce roman, je le trouve un peu déroutant par ses différentes narrations et réflexions. J’ai du m’accrocher pour ne pas l’abandonner sur une chaise où autre reposoir… Lent à démarrer… était-ce le bon ou le mauvais moment pour le lire ? Par contre, ce que j’ai aimé…, c’est la richesse de l’écriture, mêlant la quête des sentiments pour le fils par un père qui n’ose pas lui avouer son amour. Ivan Macaux est né en 1984. Ancien critique de cinéma, il est aujourd'hui reporter à la télévision. Il Babbo est son premier roman.

mercredi 14 mai 2014

Moments à lire : La maladie du roi



Carisey, Christian
La maladie du roi
Cherche Midis, 2013
(Romans)
978-2-7491-3227-3

Bibliothèque centrale du Brabant wallon (FWB) - Myriam




1686, Louis XIV lutte contre les puissances européennes. Un autre ennemi l’empêche de mener ses projets à bien : son corps ! Le roi est malade et la cour s’interroge. La décrépitude physique du Roi Soleil joue un rôle important sur la fragilité du pouvoir. Le jeune chirurgien Félix de Tassy est chargé d’opérer le roi… À partir de faits réels, ce roman historique est le genre d’ouvrage que nous lisons en deux heures. Écriture simple, ce livre manque de suspense, de rebondissements et de sentiments. Toutefois, l’auteur relate une période méconnue de la vie du Roi Soleil et démontre les énormes progrès de la médecine à cette époque. Christian Carisey a été professeur de philosophie. Il est aujourd'hui directeur de l'international et des affaires institutionnelles chez Presstalis.



jeudi 8 mai 2014

Moments à lire : Monde sans oiseaux



Serres, Karin
Monde sans oiseaux
Stock, 2013
(La forêt)
978-2-234-07395-1

Bibliothèque centrale du Brabant wallon (FWB) - Myriam


Dans une contrée nordique, une jeune fille au tempérament romantique, surnommée Petite boîte d'os, a pour père un pasteur raisonnable, une mère fantasque et un frère qui souhaite retourner à l'état animal. Des cochons fluorescents hantent un lac dont le fond est couvert de cercueils. Des rumeurs de cannibalisme planent sur le vieux Joseph, dont Petite boîte d'os est amoureuse. Une centaine de page : la narratrice raconte sa naissance, sa vie et sa mort. Une vie difficile dans un monde étrange… fin du monde ? Le lecteur aura des difficultés à comprendre ce monde bizarre et imaginaire. Dans l’ensemble, le style d’écriture est plein de finesse pour cette histoire tragique. J’ai aimé et je n’ai pas aimé ! Les phrases sont parfois déstabilisantes (descriptions des décors et des faits). Mais il y a aussi la beauté des mots qui donne à son tour matière à réflexions… des réflexions à la fois amères, sereines et incisives.