jeudi 2 mars 2017

Moments à lire : Littérature et jardin


Les beaux jours arrivent à grands pas et, avec eux, le retour au jardin.

Lieu de fusion entre nature et artifice, le jardin naît, croît et meurt selon les lois de la nature qui dépassent l’homme et cependant, il reste organisé par l’esprit, une image de l’univers en ordre, en harmonie.

La Bibliothèque publique centrale du Brabant wallon (FWB) vous présente quelques ouvrages  mettant en avant les jardins dans la littérature. 

Fan Eric
Fan, Terry
Le jardinier de la nuit
Ed. Scholastic, 2017 (à paraître mars 2017)
978-1-4431-5569-4
A partir de 4 ans


Album



L'album s'ouvre sur une illustration monochrome qui dépeint l'atmosphère d'une ville semblable à tant d'autres. Ses habitants sont loin de se douter que le geste d'un seul homme est sur le point de changer leur vie. Cet homme est un artiste qui, à la faveur de la nuit et secrètement, crée avec le feuillage des arbres de somptueuses sculptures. L'album se pare de plus en plus de couleurs évoquant la joie. Il deviendra l'apprenti de ce vieil artiste qui lui transmettra avec bienveillance son précieux savoir. Un album sur l'influence de l'art sur la vie en communauté.

Terry Fan et Eric Fan aussi connus sous le nom The Fan Brothers (frères Fan), ont étudié les arts à l'Ontario College of Art and Design, à Toronto. Ils utilisent des techniques traditionnelles et numériques pour réaliser leurs illustrations


Maleski, Nicolas
Sous le compost
Fleuve éditions, 2017
978-2-265-11657-3




Roman



Franck Van Venitas a suivi sa femme, Gisèle, vétérinaire, dans un coin reculé de France. Il s'occupe de leurs filles et de la maison. Son statut de père au foyer lui convient parfaitement, jusqu'au jour où il reçoit une lettre anonyme l'informant de l'infidélité de son épouse. Premier roman.


Jardins…
Jardins littéraires et méditerranéens
P. Lang, 2016
(Espacios literarios en contacto)
978-3-0343-1684-2
Texte en français et en espagnol


Littérature – Histoire et critique



Le jardin est l'espace le plus représentatif de la frontière entre l'homme et la nature où s'intègrent les éléments réels et imaginaires choisis par le savoir-faire des humains pour créer un objet de beauté. Il s'agit d'un lieu social s'offrant à l'artiste comme espace de lecture du monde. S'approprier à la fois le naturel et l'artifice, les organiser d'une manière intelligible, relève d'une volonté esthétique qu'il convient de déchiffrer comme étant le langage d'un amour de la mesure, d'une condensation du savoir, étant une écriture amoureuse. La solitude du jardinier semble s'accorder à l'investissement propre à l'acte d'écriture, à la place que les hommes s'accordent dans le monde. Les messages esthétiques que les jardins littéraires méditerranéens peuvent nous livrer évoluent au rythme des artistes. Des sources anciennes de la culture de l'hortus aux couleurs méditerranéennes chez Sorolla et Dalí, les textes de Chateaubriand, Sand, Hugo, Zola, Lorrain, Eberhardt, Siles ou García Montero rendent compte de l'expérience artistique de l'intimité et de la réflexion, de la théâtralisation, de l'exotisme et l'évasion, des expériences du corps et de la lumière dans les jardins.

Encarnación Medina Arjona est professeur à l'Université de Jaén (Espagne). Ouidad Tebbaa est professeur à l'Université Cadi Ayyad de Marrakech. Marlène Bouzin est membre du Groupe HUM755 de l'Université de Jaén (Espagne). Medina Arjona et Tebbaa ont dirigé un projet de recherche et de coopération universitaire sur les paysages culturels en Méditerranée à l'Université Cadi Ayyad de Marrakech entre 2010-2013.


Druon, Maurice
Tistou les pouces verts
Larousse, 2017
(Petits classiques Larousse. Les contemporains, classiques de demain)
978-2-03-591500-9


Texte et étude
Enseignement secondaire



Tistou, jeune apprenti du jardinier Moustache, a les pouces verts. La ville est transformée, fleurie de roses, de chèvrefeuilles et d'églantines, un avant-goût du bonheur. Avec un dossier pédagogique.

Maurice Druon est né le 23 avril 1918, à Paris. Neveu de Joseph Kessel, il commence à publier dès l'âge de dix-huit ans et reçoit le prix Goncourt en 1948 pour « Les Grandes Familles ». Membre de l'Académie française depuis 1966, il est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages, œuvre majeure qui compte aussi bien « Les Rois maudits » que « Tistou les pouces verts ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire